S’ouvrir l’espace

Vivre en temps de Covid c’est vivre dans un brouillard d’informations inédites que nous avons dû apporter à notre corps, à nos corps reliés dans le grand cercle du monde. Ne plus s’approcher, ne plus se toucher, ne plus s’enlacer, ne plus s’embrasser. Ne plus échanger par la peau. Ne plus échanger par les mots en face à face les yeux dans les yeux. Ne plus. Ne. Cette négation de l’une de nos raisons de vivre, celle d’être en contact avec l’autre, celle d’être ensemble. 

Nous avons appris à dompter ce vivre ensemble et à continuer de le construire différemment. Nous avons à appris à nous adapter, à décomposer pour composer autre chose, autrement. Pour certain•es c’est plus facile que pour d’autres, inutile de se le cacher. Mais chacun•e à notre façon nous mettons des stratégies en place pour que ce point de départ qu’est le corps, ce corps intelligent, ce corps en avance sur la pensée, puisse continuer de se positionner à la verticale, même contraint, même réduit, voire abimé par le manque d’exercice, le manque de mouvement, le manque de liberté. Chacun•e à notre façon nous mettons en place des stratégies pour ne pas tomber ou peu, dans l’abîme de l’inquiétude.

Personnellement, je m’emploie à repousser les murs et les plafonds. Repousser mes murs, mes plafonds. 

C’est aussi ce que je transmets à mes client•es : observez bien les contours de cette pièce, les murs, leurs spécificités; choisissez l’un des murs que vous avez envie de repousser, puis prenez une grande inspiration et sur le temps de l’expiration, repoussez, repoussez aussi loin que vous le pouvez le mur que vous avez choisi… jusqu’à même le faire tomber. Ouvrez-vous l’espace.

Détente soulagement et rires… car cet exercice de respiration nous fait retomber en enfance, là où tout est encore possible. 


Vivre en temps de Covid, ce peut être aussi un temps pour apprendre à vivre autrement.

Je vous souhaite de repousser vos murs et vos plafonds autant que vous le pouvez.

Suivez et partagez!

Cet article a 2 commentaires

  1. chantal Beaujolais

    Oui sentir l espace devant soi, loin aussi loin qu on en a envie. Sensation de liberté, respirer cette liberté. Se voir tout en haut d une montagne et à perte de vue le paysage somptueux ou sur une plage l horizon cette.immensité.
    Tellement besoin de respirer

    1. Marcella

      Merci Chantal pour votre vision de l'agrandissement de l'espace. La visualisation est au coeur de la méthode.

Laisser un commentaire