Supervision

Je suis sophrologue praticienne depuis 2016. J’exerce mon métier à la fois sur le terrain et en cabinet. Je suis également auteure d’ouvrages de sophrologie. J’ai suivi plusieurs spécialisations et j’ai moi-même fait régulièrement fait appel à mes pairs pour de la supervision.

Depuis 2 ans, et en partie parce que j’ai publié quelques livres pratiques
de sophrologie
, des sophrologues viennent à ma rencontre via les réseaux sociaux afin de me demander des conseils. J’ai fait mon possible pour répondre à tout le monde de la manière la plus pertinente possible selon mon temps disponible. Jusqu’au jour où cela n’a plus cadré avec mon emploi du temps. J’ai donc ouvert cette « fenêtre supervision de sophrologues ». D’abord de bouche à oreille, comme on dit, et aujourd’hui j’officialise l’information car je dois vous l’avouer les sophrologues, j’aime énormément travailler avec vous, auprès de vous. 

Supervision-sophrologue

Pour qui ?

  • Sophrologues en formation 
  • Sophrologues débutantes
  • Sophrologues confirmées

Sophrologues en formation

Vous êtes sophrologues en devenir, donc encore en formation. Vous pouvez à tout moment avoir besoin d’un espace dédié à l’écoute et au conseil pour :

  • Agrandir le champ de vos connaissances, les développer.
  • Faire de la lumière sur un sujet qui vous semble complexe.
  • Vous enrichir de  conseils de lectures.
  • Connaître les différents réseaux de sophrologues afin de se positionner auprès d’eux.

Etc.

Débutant•es ou confirmé•es

Que vous soyez praticien•e débutant•e, ou confirmé•e vous pouvez à tout moment avoir besoin d’écoute et de conseils pour :

  • Mieux appréhender votre posture de sophrologue (définir le concept de l’alliance ; trouver la juste distance etc.)
  • Affiner vos outils de sophrologue
  • Continuer de développer vos compétences 
  • Vous sentir légitime dès le début de votre pratique en boostant votre confiance en vous.
    Vous sentir légitime dès le début de votre pratique en boostant votre confiance en la méthode.
  • Apprendre à être la – le sophrologue que vous souhaitez être.
  • Vous déterminer pour les éventuelles spécialisations après votre certification.
  • Trouver des aides et des solutions optimales pour affronter des cas plus complexes
  • Echanger sur vos questions légitimes (et même souhaitables car tout bon sophrologue se doit de se remettre en question régulièrement).

Etc.